Archives pour la catégorie Actualités

Marine Litter : Etat des lieux, ce qu’il reste à découvrir, comment s’en sortir ?

AG – 6 juin 2019
Académie d’agriculture de France

Conférence de M. François Galgani

Le Docteur François Galgani, responsable du laboratoire Environnement et Ressources de l’IFREMER en Région Sud et Corse, est intervenu lors de la dernière Assemblée Générale du CPA sur le thème « Marine Litter : Etat des lieux, ce qu’il reste à découvrir, comment en sortir ? »

Fort de son expérience – plus de 60 campagnes océanographiques dans le monde entier, la coordination de deux groupes scientifiques pour les déchets marins – Il a été l’un des premiers à alerter sur les conséquences des déchets en Mer. Grâce aux résultats de ses recherches sur le sort des déchets, spécialement des plastiques, le Dr Galgani a présenté un tableau nuancé et équilibré de la situation, avec les effets négatifs  sur la faune et la flore marine – surtout du fait des produits chimiques et accessoirement des plastiques – tout en démontant les mythes comme le « continents de plastique », la métabolisation des microplastiques par la faune ou l’accumulation des déchets en Mer. Il a conclu en rappelant les investissements en cours pour traiter les déchets à terre, ce qui devrait permettre de régler le problème d’ici une dizaine d’années, même si les typhons et ouragans continueront à provoquer des pollutions ponctuellement importantes.

Dr. François Galgani, head of the Environment and Resources Laboratory of IFREMER in the Southern Region and Corsica, spoke at the last General Assembly of the CPA on the theme « Marine Litter: situation, what remains to be discovered, how to get out? « 

With his experience – more than 60 oceanographic campaigns around the world, the coordination of two scientific groups for marine litter – He was one of the first to warn about the consequences of waste in the sea. Thanks to the results of his research on the fate of waste, especially plastics, Dr. Galgani presented a nuanced and balanced picture of the situation, with its negative effects on marine fauna and flora – especially because of chemicals and incidentally plastics – while dismantling myths such as the « plastic continents », the metabolization of microplastics by wildlife or the accumulation of waste in the sea. He concluded by recalling the ongoing investments to treat waste on land, which should solve the problem in the next ten years, even though typhoons and hurricanes will continue to punctually cause important pollutions.

Netafim USA reçoit une bourse de 2 millions de dollars de l’Etat de Californie pour développer la collecte et le recyclage de ses gaines d’irrigations.

Drip Irrigation Leader To Further Its Commitment To Turning The Plastic Waste Stream Into A Supply Stream for Sustainable Agriculture

Netafim USA, a subsidiary of Netafim Ltd. – the global leader of smart irrigation solutions, has been awarded a $2.01 million grant from the California Department of Resources Recycling and Recovery (CalRecycle) through the state’s Recycled Fiber, Plastic, and Glass Grant Program.

Source :https://finance.yahoo.com/news/netafim-usa-awarded-2-million-140000772.html?soc_src=social-sh&soc_trk=ma&guccounter=1

Netafim USA Awarded $2 Million By CalRecycle To Expand Its Closed-Loop Dripline Recycling Operation

Drip Irrigation Leader To Further Its Commitment To Turning The Plastic Waste Stream Into A Supply Stream for Sustainable Agriculture

Netafim USA, a subsidiary of Netafim Ltd. – the global leader of smart irrigation solutions, has been awarded a $2.01 million grant from the California Department of Resources Recycling and Recovery (CalRecycle) through the state’s Recycled Fiber, Plastic, and Glass Grant Program.

Source :https://finance.yahoo.com/news/netafim-usa-awarded-2-million-140000772.html?soc_src=social-sh&soc_trk=ma&guccounter=1

ALTERNAE : la solution souple pour le stockage des grains

A l’occasion du SIMA, la société ALTERNAE a présenter sa solution de stockage de grain en gaine souple. Permettant aux céréaliers de s’affranchir des variations brutales des cours de céréales, le stockage en gaine permet d’augmenter les quantités de stockage, tout en diminuant la consommation de produits de traitement, d’électricité et en évitant des bâtiments supplémentaires. En fin de vie, propres, ces plastiques sont collectés et recyclés.

Cette technique encore marginale, est destinée à fortement se développer dans un proche avenir. Pour Bernard Le Moine, « C’est un bel exemple du rôle important des plastiques dans la protection agro-écologique des récoltes et l’économie circulaire ».

Interview de Bernard Le Moine au SIMA ci-dessous

Appel à Manifestation d’intérêt CLEANFILM, Unité de pré-traitement des Films Agricoles de paillage

Le CPA et ADIVALOR se mobilisent pour rendre de la valeur aux plastiques agricoles usagés de façon à les rendre de nouveau attractifs pour l’industrie du recyclage.

Dans ce but ils publient un appel à manifestation d’intérêt pour la création d’une unité de pré-traitement des films plastiques agricoles les plus souillés.
L’appel est à rendre au plus tard le 31 mars 2019.

A télécharger : Appel à Manifestation

Le plastique agricole recyclé à l’honneur au SIA

Depuis plusieurs années déjà le plastique recyclé est à l’honneur au Salon International de l’Agriculture : chaque année les sacs poubelles du salon, fabriqués à partir des plastiques agricoles usagés collectés par les agriculteurs français proviennent des filières A.D.IVALOR.

La France est pionnière en matière de collecte et recyclage des produit usagés d’agrofournitures : emballages, ficelles, filets et films plastique, gaines souples d’irrigation…

Le plastique agricole recyclé à l’honneur au SIA

Au total 18 programmes de collectes existant, dont 4 gérés par le CPA, ont permis de collecter 76.400 tonnes de déchets en 2017 recyclées à 83 %.

En 2018 la filière, qui avait depuis ses débuts fait le choix du recyclage en Europe, a durement subi le contrecoup de la fermeture de la Chine aux déchets importés. Néanmoins, grâce à la mobilisation de tous les acteurs, les collectes ont continué d’augmenter et des programmes de R&D ont été lancés pour pérenniser le recyclage des plastiques agricoles en améliorant leur qualité.

Le CPA tout entier reste mobilisé pour conserver durablement aux agriculteurs les bénéfices des services de collectes.

Le CPA signataire du Contrat de Solutions avec 42 autres partenaires

Le 25 février Didier Guillaume, ministre de l’agriculture a signé, avec les 43 partenaires fondateurs dont le CPA, le préambule du « Contrat de Solutions » destiné à formaliser une approche positive et collaborative de la protection des plantes. L’ambition du contrat est de conjuguer le pragmatisme économique et réglementaire avec une grande ambition pour la transition agroécologique grâce à l’utilisation de toutes les solutions existantes et à créer pour la santé des récoltes.

Le CPA signataire du Contrat de Solutions avec 42 autres partenaires

Réunis à l’initiative de la FNSRA et de l’UIPP, 43 partenaires de la profession agricole, producteurs, instituts de recherche, industriels et distributeurs de l’agrofourniture, etc… se sont mobilisés pour proposer ensemble une approche positive et collaborative de la santé des plantes qui mettent en avant toutes les solutions existantes pour garantir des récoltes abondantes et de qualité. Réunis au salon International de l’Agriculture à Paris,  ils ont signé lundi 25 février 2019 le préambule du contrat avec le ministre de l’agriculture, Didier Guillaume et le président de l’INRA, Philippe Mauguin.

La protection des plantes est trop souvent réduite aux produits phytosanitaires alors que ceux-ci ne sont que l’un des outils utilisés par les agriculteurs, en combinaison avec d’autres solutions complémentaires. La force du contrat vient de l’approche collective des 43 partenaires, qui permettent de proposer des solutions combinatoires adaptées à la diversité des exploitations et des filières.

Les plastiques agricoles voient ainsi confortés leur démarche d’amélioration de la santé des plantes par l’effet barrière du plastique : films herbistatiques, filets anti-insectes et paragrêle, conservation des récoltes et fourrages…

Les signataires, en accord avec les pouvoirs publics représenté par le ministre de l’agriculture, Didier Guillaume, ont rappelé les principes qui doivent présider à la réglementation agricole :

  • pas d’interdiction sans solutions
  • pour les mêmes règles pour tous les produits agricoles, qu’ils viennent de France, d’autres pays européens ou de pays tiers
  • pour une cohérence des politiques publiques.

La profession agricole peut être fière de ses pratiques et de ses méthodes d’amélioration continue et le Contrat de solutions est un bon moyen de le faire connaître auprès des consommateurs et des citoyens.

SIVAL 2019 !

Le SIVAL 2019 a été l’occasion pour Bernard Le Moine, délégué général du CPA de rappeler à Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture, combien est exemplaire l’agriculture française dans la gestion de ses plastiques usagés dans le cadre de l’initiative collective des agriculteurs, des distributeurs et des fabricants.

Collectés par Adivalor 80% des plastiques sont recyclés. Avec André Bernard, Président de la Chambre d’Agriculture de Vaucluse, il a souligné la nécessité de soutenir le recyclage au travers du projet Cleanfilms à l’étude dans le sud-est et de l’engagement des plasticulteurs pour incorporer du plastique recyclé dans les produits neufs. Enfin, ce fut aussi l’occasion de redire que la France était une référence pour tous les pays européens, car très en avance sur ces questions.

« Je suis bien informé de la situation, à dit le Ministre, je vous félicite et vous encourage à aller encore plus avant dans cette voie ».